Quand est le meilleur temps d’envoyer une relance client par mail?

Quelle que soit la raison pour laquelle votre client est parti, vous ne disposez que de quelques heures pour le récupérer. La première étape de votre processus de commande devrait demander l’adresse électronique de votre client. Cela garantit que vous capturez leurs informations de contact immédiatement. Pas d’adresse, pas de suivi !

Votre premier e-mail doit être envoyé dans un délai de une à deux heures après que le client a abandonné un article dans son panier. Il a été démontré que cette stratégie de marketing en temps réel générait 105% de revenus en plus par rapport au même courrier électronique envoyé 24 heures plus tard.

Une campagne typique de récupération de paniers abandonnés adopte une approche en trois volets, ce qui signifie que trois emails de relance peuvent être nécessaires pour convaincre votre client de finaliser son achat.

E-mail 1 (envoyé dans 1-2 heures)

Votre premier email  doit être envoyé immédiatement et doit constituer un rappel amical. Lorsque vous envoyez votre premier courrier électronique, assurez-vous que votre message n’est pas envahissant.

Gardez l’ambiance légère ; peut-être que vos clients avaient des problèmes techniques; peut-être que le processus prenait trop de temps ou que leur paiement avait été refusé. Vous ne faites que vérifier que tout va bien. Essayez de présenter des alternatives et des solutions et demandez des commentaires.

Email 2 (envoyé dans les 24 heures)

Attendez environ vingt-trois heures pour envoyer votre deuxième email de relance, car après avoir passé toute une journée hors de votre initiative, un deuxième e-mail envoyé 24 heures plus tard vous ramène à la tête de la liste et affiche un taux de conversion moyen de 17,7%.

Ce taux baissera si vous attendez un autre jour. Cet e-mail devrait rassurer votre client, mais aussi créer un sentiment d’urgence. Indiquez aux clients que leur produit est toujours disponible, mais que leur panier expirera bientôt et que les promotions ou la disponibilité ne seront plus garanties.

 

Email 3 (envoyé dans une semaine)

Devriez-vous ou ne devriez-vous pas envoyer ce dernier message? La plupart de nos recherches ont révélé que l’envoi d’un troisième courriel ne rapportait que très peu de résultats. L’obtention de résultats dépend de votre public cible et du prix de vos produits. De plus, vous ne voulez pas envoyer trop d’e-mails et vous risqueriez d’être étiquetés comme spam ou, pire, d’abandonner vos clients à votre marque. C’est pourquoi nous vous recommandons d’attendre un minimum de 48 heures et jusqu’à une semaine avant de l’envoyer.

Ce troisième e-mail devrait inciter l’acheteur à compléter son achat. Pourquoi ne pas offrir une promotion d’une durée limitée ou une livraison gratuite?

Cependant, vous ne voudrez pas faire cela trop souvent, car des clients avertis pourraient saisir et abuser de votre générosité. Au lieu de cela, essayez tout d’abord de tester l’effet de ces emails pour voir si l’intéressement fonctionne et s’avère rentable à long terme. Vous devriez également envisager d’envoyer ces courriels à vos clients de grande valeur pour les fidéliser.

Conclusion

Bien que le fait de relancer vos clients vous parait un peu lourd, certains entre eux doivent être relancés plusieurs fois afin de prendre une décision d’achat. Il ne s’agit pas de bombarder le client avec vos emails mais plutôt de leur envoyer 2 à trois emails tout au long d’une semaine afin de diriger leurs instincts vers l’utilité de ce que vous présentez.

 



Laisser un commentaire